Mise en garde
des savants contre les propos,
les régles et les égarements de
 
‘Adnan ‘Ar’our

http://sounnah.free.fr


Louange à Allah, Le Très Haut qui dit :

    

Traduction relative et approchée : -Demandez donc aux gens du rappel, si vous ne savez pas, S21 V7 

Et Allah Le Très Haut dit :

Traduction relative et approchée : "Ô les croyants, Obéissez à Allah et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent le commandement. Puis si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et au Messager si vous croyez à Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation (et aboutissement)" S4 V59

Et Allah Le Très Haut à dit :

Traduction relative et approchée : "Quand leur parvient une nouvelle rassurante ou alarmante, ils la diffusent. S’ils la rapportaient au Messager et aux détenteurs du commandement parmi eux, ceux d’entre eux qui cherchent à être éclairés auraient appris (la vérité de la bouche du Prophète et des détenteurs du commandement). Et n’eussent été la grâce d’Allah sur vous et sa miséricorde, vous auriez suivi le diable, à part quelques-uns"  S4 V83

Ibn ‘Abass
qu’Allah l’agrée  a dit :
« ...Les détenteurs du commandement... »
, c’est à dire les gens de science (en religion).

Moudjahid, el Hassan el Basri, abou el ‘Aliya
ont dit :
« ...Aux détenteurs du commandement...
 »
, c’est à dire les savants. 

Ibn Kathir a dit dans son Tafsir sur les paroles de ces Salefs, concernant ce verset : 
« C’est un verset général concernant les savants et les gouvernants ». 

Paix et Prières sur notre Prophète, l’élu qui a dit dans un Hadith authentique :
« Allah élevé soit-Il envoie à cette communauté, à la tête de chaque siècle, des gens qui lui revivifient sa religion »[1] 

Et il dit aussi  :
« N’est pas des notres celui qui ne respecte pas nos plus âgés,
qui ne fait  pas miséricorde à nos  petits et qui ne reconnaît pas le droit de nos savants ».[2] 

Et le Prophète paix et bénédiction d’Allah sur lui  a dit :  
« Les savants sont les héritiers des Prophètes ».[3]
 

‘Abdoullah ibn Mas’oud qu’Allah l’agrée    a dit :
« Les hommes ne cesseront d’être dans le bien tant qu’ils prendront la science des grands
  et s’ils la prennent des petits, ils périssent ». 

Abdoullah ibn el Moubarak expliquant la parole de‘Abdoullah ibn Mas’oud a dit :
« les « Grands » : Aussi bien en science qu’en âge, et les « Petits » sont des innovateurs »
Comme ‘Adnan ‘Ar’our aujourd’hui  et bien d’autres ! 

Qui est ‘Adnan ‘Ar’our ? 

[‘Adnan ‘Ar’our est un prêcheur d’origine syrienne vivant depuis des décennies à Ryadh en Arabie Saoudite. Il voyage beaucoup et a visité de nombreux pays dans les cinq continents pour prêcher et faire des conférences et de là beaucoup de cassettes de lui se sont propagées et le plus souvent chez les Salafis. En effet il a eu une « Tazkyah  (éloge) » de cheikh al Albany et de plus il vient d’Arabie Saoudite. Il a écrit certains ouvrages dont un, en cinq parties : « Le sentier vers la voie du groupe victorieux ». Il a émis des règles de base et a prétendu qu’elles étaient conformes à la voie des Salafs, mais les savants ont bien démontré le contraire. Il a beaucoup de prétentions parmi lesquelles :

è« Personne n’a étudié chez cheikh al Albany et chez cheikh ibn Baz   plus que lui. »

Ceci est faux et fut démenti en voilà les preuves :

Tous les écrits sur la biographie des deux cheikhs ne le citent pas parmi leurs élèves.

Les grands élèves de ibn Baz sont connus comme : Ibn’Outheymine, ‘Abdoul’Aziz Âl Cheikh, al Fawzan, Allouheidane, al Ghadayane, al Mani’, al Barak, al Farayane, as-Sadlane, al ‘Abbad, as-Soubeil, ‘Abdoul’Aziz ar-Rajhi, ‘Abdoul ‘Aziz an-Nacir et bien d’autres.  

‘Abdoul’Aziz ar-Rajhi qui étudia chez ibn Baz  pendant longtemps fut questionné et répondit :

« Je ne me rappelle pas qu’il ai étudié chez ibn Baz,et très peu de fois il était présent et ce qu’il prétend n‘est pas vrai ». 

 ‘Abdoul’Aziz an-Nacir qui étudia et resta longtemps avec ibn Baz (pendant près de cinquante ans) en fut questionné aussi et répondit : 

«  Ceci n’est pas vrai, très peu de fois il était présentet je ne me rappelle pas qu’il s’est assis chez Cheikh pour étudier un livre ».

…Et il y a d’autres témoignages. 

Cheikh al Albany  répondit par lettre à cette question en disant : « Il y a de l’exagération ».

‘Ali Hassan al Halabi, lui, répondit :
« Cela fait vingt ans que cheikh al Albany vit en Jordanie
et ‘Adnan ‘Ar’our ne s’est présenté à lui que trois fois si je m’en rappelle bien ».

Kheiroud-dine Wanly qui étudia chez cheikh al Albany en Syrie de 1950 jusqu'à ce qu’il alla vivre en Jordanie (pendant prés de 30 ans) répondit : « J’ai commencé a étudié chez Cheikh al Albany dés 1950 et je ne me rappelle pas l’avoir vu, d’abord je ne l’ai connu qu’en Arabie Saoudite ». 

Il a aussi comme prétention :

-  Le fait qu’il soit le premier arabe à être partie combattre en Afghanistan,

-  Qu’après la mort de cheikh ibn Baz et de Cheikh al Albany nul ne connaît mieux que lui les domaines du Minhaj,

-  Que cela fait 35 ans qu’il avertit contre les erreurs de Sayyid Qotb,

-  Que son problème entre Cheikh Rabi’  et lui, n’est à l’origine qu’un problème personnel,

 …et bien d’autres choses encore.

‘Adnan ‘Ar’our, qu’Allah le guide, défend beaucoup Sayyid Qotb, reprend beaucoup de ses passages dans ses livres, critique souvent les Salafis et leurs savants dans les conférences sans citer les noms (sauf quand il est dans des assises closes, comme d’autres aussi le font, Qu’Allah les guides), parle avec un langage vague et général qui prête à confusion et qui ramène des ambiguïtés, compare Sayyid Qotb aux Imams et aux Grands savants comme l’Imam Ahmad, ibn Hajar et an-Nawawi.

C’est pour cela que les savants ont réfuté et rejeté ses règles et ses propos et ont démontré clairement, qu’Allah les récompenses, la réalité, et ceci par écrit ou dans des cassettes.

J’invite les frères et les sœurs qui veulent en savoir plus à consulter les ouvrages et les cassettes à se sujet parmi les écrits :

-         Waqafat manhajiah fi adhab ‘an assalafiya de ‘Abou ‘Abdil-Bary ‘Abdoul-Hamid ibn ‘Ahmad al ‘Arabi al Djazaïri

-         ‘Adnan ‘Ar’our wa ba’d inhirafatih de ‘AbdoulQadir Mouhammad al Jouneid

-         Mahlane ya ‘Adnane de Farid Zemour al Djazaïri

 

Et les cassettes :

-         Les réponses et les réfutations de cheikh Rabi’ comme « ar Rad’oul mançour » et d’autres (environ dix cassettes)

-         12 Savants qui répondent sur les règles émises par ‘Adnan ‘Ar’our en deux cassettes :

ibn ‘Outheymine, al Fawzane, al Ghadayane, al ‘Abbad, an-Najmi, Zeïd al Madkhali, ‘Oubeyd al Djabiri, al ‘Oubeilane, Mouhammad ibn Hadi al Madkhali, Kheroud-dine Wanly, Salim al Hilali et abou al Hassan al Miçri.

-         « Adwa Manhajia’ala liqa al andalouss » de ‘AbdoulMalek ar-Ramadani al Djazaïri (enregistré le 12/09/99)

-         « Attawfiq arrabani li Cheikh ‘AbdelMalek ar-Ramadani fi kachfi al fikr al ‘Adnani » de ‘Abdoul Malek ar Ramadani (en deux cassettes)

-             « Kachf allitham ‘an Moukhalafat Ahmad Sallam » (en trois cassettes), A l’origine elle ne concerne pas ‘Adnan ‘Ar’our mais à mainte reprise son nom est cité pour répondre à ses erreurs. Dans ces cassettes il y a dix-sept savants :

Ibn ‘Outheymine, Allouheidane, al Ghadayane, Mouhammad as-Soubeil, Salih Âl Cheikh, Ahmad an-Najmi, Zeïd al Madkhali, Rabi’ al Madkhali, ‘Ali Faqihi, Salih as-Souheimi, ‘Oubeid al Djabiri, al ‘Oubeilane, Falih al Harbi, Salim al Hilali, Abou al Hassan al Miçri, ‘AdoulMalek ar-Ramadani et ‘Ali Hassan al Halabi.

-         « Réfutation des régles de ‘Adnan ‘Ar’our » du grand savant ibn ‘Outheymine et ’Ali Hassan

-         « Talbissat ‘Adnan » et « Akhirou kalam al Maghrawi fi ‘Adnan ‘Ar’our » de al Maghrawi

   

Règles importantes concernant le Jarh wa Ta’dil

 (la critique et l’attestation d’honorabilité)

 Il y a règle chez les savants du Hadith qui est :
« La critique expliquée (détaillée, démontrée) prévaut sur l’attestation d’honorabilité »

Car en tant que musulmans on doit, en premier lieu, avoir une bonne pensée de ses frères (car à l’origine chacun est innocent) et ce n’est qu’après, s’il y a des preuves, qu’on pourra dire le contraire (voir ce qui a été traduit sur « al Ghaïba- la médisance » de cheikh al Albani .)

Donc il ne faut pas dire comme certains disent par ignorance : « D’autres savants ne l’ont pas critiqué », « Untel a dit qu’il était bien », ou d’autres paroles…

Il faut savoir que le véritable savant qui craint son Seigneur ne parle que par science et ne dit que ce qu’il sait.  Par conséquent, tant qu’il n’a pas vu d’erreur chez cette personne, il n’ira pas en inventer. Ceci n’empêche pas qu’il se pourrait qu’il ai vraiment des erreurs et que d’autres le sachent. 

Il y a une seconde règle chez les savants qui dit :
« Celui qui sait est une preuve sur celui qui ne sait pas »
Lorsque les savants critiquent, réfutent et démontrent la vérité, ce n’est pas par amusement, ni par amour pour parler pour ne rien dire, mais bien au contraire c’est un devoir sur lequel Allah les interrogera Le Jour de la Résurrection, qui est de ne pas cacher la vérité et de prendre la défense du chemin droit entreprit par le Prophète Paix et bénédiction d’Allah sur lui et ses compagnons.

Seulement, notre grave problème c’est que souvent nous parlons sans aucune science, et les conséquences de l’ignorance sur une personne sont pires que lorsqu’un un ennemi attrape son ennemi.

Nous prions Allah qu’Il guide les gens égarés vers le droit chemin, le chemin clair de nuit comme de jour.

Aussi nous gardons toujours espoir que ces personnes critiquées et réfutées reviennent à la vérité et se repentent d’un repentir sincère tant qu’ils sont en vie. 

Ô Allah, montre nous la vérité comme étant la vérité et aide nous à la suivre,

et montre nous le faux comme étant le faux et aide nous à nous en éloigner !

La louange est à Allah, paix et prière sur notre Prophète, sa famille, ses compagnons

et ceux qui les suivent convenablement jusqu’au Jour Dernier. ][4]
 

Ce que les savants ont dit sur ‘Adnan ‘Ar’our 

       Il nous est rapporté une parole du Cheikh Nacirouddine al Albani, qu’Allah lui fasse miséricorde, par l’intermédiaire de Cheikh ‘Ali Hassan, dans une cassette intitulée :

«  Réfutation des règles de ‘Adnan ‘Ar’our du grand savant ibn al ‘Outheymine et ‘Ali Hassan. »

Ali Hassan dit : « Lorsque j’ai cité à Cheikh al Albani, Qu’Allah le préserve [Car vivant lors de l’entretien] quelques arguments parmi ceux énoncés par Cheikh Rabi’ répondant et critiquant ‘Adnan, Cheikh al Albani dit :

« Cela est vrai, ‘Adnan doit répondre à cela avec clarté sans se contenter d’une parole générale, globale et autres paroles qui ne conviennent pas pour cela [5]».

 

    Le Savant : Cheikh el ‘Outheymine : Il fut interrogé au sujet de certaines règles, l’une d’elles dit :

         « Nous corrigeons et ne critiquons pas ».

Cheikh dit : « Cela est une erreur mais plutôt  on critique celui qui s’oppose à la vérité ».

 

Une autre règle dit :

           « Il n’y a pas de relation entre l’intention et l’acte, ni de près ni de loin ».

Cheikh dit : « Cela est un mensonge, le Prophète  a dit : « Les actes ne valent que par les intentions... »

 

Une autre règle dit :

               « Il est de la justice et de l’équité d’énoncer les bonnes et les mauvaises actions des gens critiqués ».

Cheikh dit : « Non, cela est une erreur » .

Et dans une autre conversation, il dit : « Si on critique une personne on ne cite pas ses bonnes actions ».

 

Cheikh fut également interrogé sur les propos suivants :

               « Celui qui suit les causes de la division des groupes verra que la plupart d’entre-elles sont dues au comportement, non à la foi et au Minhaj ».

Cheikh répondit : « Cela n’est pas vrai mais ces causes sont dues à la foi et au Minhaj. Les Khawarij ont un Minhaj, les Chiites ont un Minhaj ».

 

On demanda à cheikh :

 « Que dites vous d’une personne qui conseille de lire les livres de Sayid Qotb, parmi ces livres, Fi Dhilal el Quor’an (A l’ombre du Coran)...Sans mettre en garde des égarement qu’ils contiennent ? ».

Cheikh dit : « Mon avis est que celui qui conseille pour Allah, son Prophète et les Musulmans doit pousser à lire les livres des anciens, dans le Tafsir et autres, ils sont mieux, plus utiles et meilleurs que ceux d’après... ».

 

« Que dites vous de ces propos ? » :

.         « Après 10 ans, tous les gens seront monothéistes, nous n’aurons pas besoins d’étudier les livres de dogme, tel que : « Tahawiya », « El Wasitiya », « El Hamaouiya », « Tadmouriya ».

Cheikh demande : « Est-ce un souhait de lui ou bien informe-t-il de cela ? ».

« Nous ne savons pas » Répondit-on.

Cheikh dit : « Il faut étudier le dogme ».

On dit à Cheikh : «  Cette parole n’est donc pas vraie ? ».

Cheikh dit : « Non, elle n’est pas vraie, mais au contraire les gens en ont besoin, combien ont dévié, en ce qui concerne le dogme ! ».

 

Et dans une autre cassette intitulée « Kachfou ellitham ‘an moukhalafati Ahmad Sallam » cheikh Ibn ‘Outheymine dit de ‘Adnan ‘Ar’our : « ‘Adnan ‘Ar’our n’est pas clair ».

 

       Cheikh Salih ibn fawzan : On lui demanda : « Que pensez-vous de ces règles ? Correspondent- elles aux fondements des gens de la Sounnah ? ».

         - La première dit : « Nous corrigeons et ne critiquons pas ».

 Cheikh dit : « Cette règle n’a pas d’origine, il faut critiquer les gens du faux, il faut les critiquer ».

 

         -      Une autre dit : « Si tu juges, tu seras  jugé ».

La réponse du Cheikh : « Ceci est une innovation car il faut trancher sur les gens du faux ».

 

         -         Une autre dit : « Il est de justice et d’équité, le fait de citer les bonnes et les mauvaises actions »,

se justifiant du Hadith : « ...Il t’a dit la vérité et c’est un menteur.... ». 

La réponse de Cheikh :

« On dit que cela aussi est vain, je dis que cette parole est vaine également. On cite les mauvaise actions des associateurs et on ne cite pas leur bonnes actions ».

On demanda : « Pour les innovateurs également ? » 

Il répondit : «  ... cela est de même ».

Cheikh demanda : « Est-ce que ce sont les règles de ‘Adnan ‘Ar’our ? ».

« Oui » Répondit-on.

Cheikh dit : « Ces règles sont fausses et réfutées, des livres ont été écrit sur elles ». 

On dit à cheikh : « ‘Adnan a comparé l’Imam Ahmad pour le Takfir de celui qui a délaissé la prière, avec Sayid  Qotb et certaines de ses expressions ».

Cheikh dit : « L’Imam Ahmad est un savant qui connaît les arguments et les chemins de la justification. Sayid Qotb est un ignorant, il n’a pas de connaissance et il n’a pas d’arguments sur ce qu’il avance. Et mettre L’Imam Ahmad et Sayid  Qotb au même niveau est une injustice. » 

On demanda a cheikh :
« Il (‘Adnan) vient en Europe, Est-ce que vous conseillez  aux Salafis d’assister à ses cours ? ».

 Cheikh répondit : « Je conseille aux jeunes Salafis de rompre les liens avec lui, et de ne pas assister à ses cours et à ceux de ses semblables ». 

        Après avoir cité un certain nombre de règles de ‘Adnan, parmi celles citées précédemment Cheikh   ‘Abdoullah el Ghadayan fut interrogé sur l’auteur de ces règles (de ’Adnan), cheikh répondit :

« Il ne faut pas qu’il soit écouté ». 

        Cheikh Salih ibn Mouhammad Allouheidan fut interrogé a propos de ‘Adnan ‘Ar’our dans la cassette intitulée « Kachfou ellitham ‘an moukhalafati Ahmad Sallam », il dit :

      « ‘Adnan ‘Ar’our a des innovations et il ne fait pas parti des gens de science». 

       Cheikh ‘AbdoulMouhsin el ‘Abbad : Après avoir cité certaines règles de ‘Adnan, Cheikh demanda qui en était l’auteur, on lui répondit que c’était ‘Adnan ‘Ar’our. Cheikh dit :

« Ne vous préoccupez pas de ses paroles et de ses règles et ne vous tournez pas vers lui...Il faut s’écarter de ses paroles et ne pas s’en préoccuper. Il faut plutôt écouter les paroles des savants vérificateurs telles que les cassettes de Cheikh ‘Abdoul’Aziz ibn Baz, Cheikh ibn el ‘Outheymine, Cheikh al Fawzan, Cheikh ‘Abdoul’Aziz Âl Cheikh.... » 

On demanda à Cheikh : « Assistons-nous à ses cours ? ».

Cheikh répondit : « (Je jure) Par Allah ! Il ne convient pas d’assister à des cours comme ceux-là, tant qu’il reste dans cet état, il ne convient pas d’assister à ses cours ». 

-       Cheikh Ahmad en Najmi : Après avoir cité un certain nombre de règles et propos de ‘Adnan on demanda à Cheikh : « Que dites vous sur cet homme appelé ‘Adnan ‘Ar’our ? ».

Cheikh répondit : « Je ne le connais pas mais selon ces paroles, c’est un innovateur. Il ne convient pas de l’accompagner ni de l’écouter, mais il faut critiquer ses paroles ». 

-        Cheikh ‘Obeïd el Jabiri fut également interrogé au sujet de ‘Adnan ‘Ar’our, il répondit : 

« ‘Adnan ‘Ar’our est un grand joueur, un grand menteur, un charlatan, un Qotbi[6] révolu… »

-     Cheikh Mouhammad ibn ‘Abdir Rahmane el Maghrawi  dans une cassette intitulée : « TALBISSAT ‘ADNAN » explique les ambiguïtés qui sont apparues dans un entretien qu’il a entretenu avec ‘Adnan ‘Ar’our en Espagne ainsi que ses tromperies parmi lesquelles :

« La prétention de ‘Adnan comme quoi il met en garde contre Sayid Qotb depuis 35 ans. Il m’est apparu que cela n’a aucun fondement, ni dans une cassette, ni dans un écrit. Mais plutôt on ne trouve que le contraire : Le fait de vanter Sayid Qotb, ses livres, son Minhaj… Je demande pardon à Allah de ce qui aurait pu se passer provenant de moi et de mon soutient à ‘Adnan …» 

Et dans une autre cassette « Akhirou Kalam alMaghrawi fi‘Adnan ‘Ar’our » (Début Radjab 1420) il dit, à la fin de son argumentation :  « A présent nous mettons en garde contre cet homme, ses réunions et ses conférences, la lecture de ses livres, l’écoute de ses cassettes, jusqu'à ce qu’il annonce son innocence des énormités sur lesquels les savants se sont de toutes part exprimés et ont été enregistrés, qu’Allah les récompenses par le bien. Tel est ce que je dis en cette nuit, Gloire à Allah et louange à Lui je demande pardon à Allah pour moi et pour vous. J’atteste qu’il n’y a pas de divinité qui mérite l’adoration sauf Allah, à Lui je demande pardon et je me repent ».

Le mot de la Fin …

 Par conséquent, nous appelons tout Musulman Salafi sincère qui respecte sa religion et son appartenance et plus particulièrement les responsables des centres Islamiques et leurs imams et les Imams des mosquées de prendre garde à ‘Adnan et ses paroles dangereuses, ainsi qu’à tous les prêcheurs ou autres qui ne suivent pas la voie entreprise par le Prophète Paix et bénédiction d’Allah sur lui  et ses Compagnons.  Donc nous les appelons tous à mettre en garde contre ce dernier, ainsi que tout autre innovateur, et de ne pas les inviter aux conférences car ce serait une grande cause d’égarement de beaucoup de musulmans, surtout les jeunes d’entre eux. Le Prophète Paix et bénédiction d’Allah sur lui a dit dans un Hadith :

« Ce dont j’ai le plus peur pour ma communauté

ce sont des Imams qui égarent ».[7] 

Après la mise en garde de tous les grands savants contre ‘Adnan, il n’y aura pas d’excuse pour tout responsable qui voudrait l’inviter ou assister à ses cours. Si malgré la mise en garde des savants quelqu’un l’invite, alors qu’il ne s’étonne pas si on le qualifie de Hizbi[8], car le prophète dit dans un Hadith :

 « L’homme suit la religion de son bien aimé,

que chacun d’entre vous regarde avec qui il se lie d’amitié ».[9] 

Si un homme prétend qu’il n’a pas vu les gravités de ‘Adnan, nous lui rapportons la parole de Hassan al Basri  : « Cette Fitna quand elle apparaît, tout savant la connaît et quand elle tourne le dos (disparaît) tout ignorant la connaît ». 

Ibn ‘Aoun  dit aussi : « Celui qui tient compagnie aux gens de l’innovationest pire pour nous que les gens de l’innovation ». [Al Ibanatoul Koubra P.486] 

Nous demandons à Allah qu’Il nous guide vers la vérité, et qu’Il nous fasse montrer le vrai du faux, afin de prendre le vrai chemin et d’éviter le faux.

Louange à Allah, Maître des univers,

Paix et bénédiction sur notre Prophète Mouhammad, sa famille et ses compagnons.

  Abou Assia, Le 21 octobre 1999

[1] Hadith authentique rapporté par abou Daoud et autres d’après abou Houreïra, Sahih al Jami’ : 1874.

[2] Hadith Hassan (bon) rapporté par Ahmad et al Hakim d’après’Oubadah ibn as-Samit, Sahih al Jami’ : 5443.

[3] Extrait du Hadith rapporté par Ahmad et autres d’après abou Darda, Sahih al Jami’ : 6297.

[4] Ce qui est entre crochet est un ajout de Abou ’Abdir-Rahmane ‘Abdoullah Attantany, le 13/12/1420h, 19/03/2000 AC

[5] Cela est une preuve claire pour tout homme juste en quête de vérité, que Cheikh Nacirouddine el Albani, qu’Allah lui fasse miséricorde, ne connaissait pas la réelle situation de ‘Adnan. Cheikh el Albani a reconnu que les réponses de Cheikh Rabi’ étaient une vérité. Cela signifie donc qu’il ne connaissait pas l’état réel de ‘Adnan. L’attestation d’honorabilité de Cheikh el Albani pour ‘Adnan ne convient plus.

[6] Qotbi : Terme désignant ceux qui suivent les idées de Sayid Qotb et ceux qui en sont fanatiques.

[7] Hadith authentique rapporté par Ahmad et atTabarani dans « Al Kabir » d’après abou Darda. Sahih al Jami’ : 1551

[8] Hizbi : Celui qui s’attache ou fait allégeance sans argument religieux à des partis, factions, races, nations, personnes, idées, etc…

[9] Hadith Hassan (bon) rapporté par at Tirmidhi et autres [ Voir la note en bas de page du Cheikh al Albany dans l’ouvrage de Cheikh al Islam ibn Taymiyah : «  al Imane » page 60.]

Copyright 2000 / mise en garde